Noël
C’est dans une semaine pile poil; du coup je commence le décompte avec une spécialité par jour pendant 7 jours histoire de vous donner l’eau à la bouche avant la bûche.

Les truffes en chocolat.

truffes chocolat

Mais qu’est ce que c’est? Voici donc la dernière spécialité de noël pour conclure cet article, la truffe en chocolat. Elle se compose d’un cœur de ganache réalisé à partir de chocolat noir et de crème fraîche, puis enrobé d’une fine couche de cacao en poudre. Les truffes sont souvent parfumées au rhum à la vanille ou à la cannelle par exemple.

Pour la petite histoire: la première truffe en chocolat a été inventée par le confiseur chambérien Louis Dufour, en 1895. N’ayant plus de bonbons au chocolat, il mélangea à la place du chocolat, de la vanille et de la crème, qu’il roula ensuite dans la poudre de cacao pour en soigner la présentation.

Comment en faire? J’ai voulu revisiter la recette traditionnelle pour réaliser des truffes aux éclats d’amandes grillées. J’ai d’abord utilisé un chocolat noir un peu amer afin d’obtenir un goût de chocolat plus intense.

J’ai ensuite ajouté quelques amandes grillées pour apporter un coté croquant qui se marie bien avec la ganache fondante. Ces amandes sont aussi légèrement salées, ce qui, à mon sens, suffit à relever le goût chocolaté des truffes.

Voici donc la recette simplissime, pour 12 truffes :

  1. Faîtes chauffer au bain-marie 10cl de crème fraîche liquide (30% matière grasse)
  2. Coupez en petits morceaux une tablette de 100 grammes d’un bon chocolat noir (ex : Lindt – 70%)
  3. Quand la crème est chaude, ajoutez les petits morceaux de chocolat et mélangez à l’aide d’une spatule afin d’obtenir un mélange assez homogène.
  4. Versez la ganache dans un bol, recouvrez la d’un film et conservez la une heure et demi au frigidaire.
  5. Concassez ou coupez une dizaine d’amandes grillées en très petits morceaux.
  6. Quand la ganache est prête c’est à dire un peu ferme, formez douze petites boules en les roulant entre les paumes de vos mains.
  7. Roulez les ensuite délicatement dans les éclats d’amandes ;
  8. Enfin, préservez les au frigidaire encore une bonne heure pour qu’elles finissent de durcir à l’extérieur.

La bûche de noël

bûche de noël

Mais qu’est ce que c’est? C’est un gâteau roulé, parfois glacé, garni de crème café ou chocolat. Aujourd’hui on en trouve à différents parfums, allant de la bûche aux fruits confits à la bûche glacée au nougat.

Pour la petite histoire: La bûche de noël est une tradition qui date du XIIème siècle en Europe. A l’origine, il s’agissait d’une bûche en bois que l’on brûlait avec des restes de celle de l’année précédente afin de protéger la maison pour l’année à venir.

Avec l’arrivée des poêles en fonte, cette tradition a totalement disparu. Elle devint une tradition culinaire au XIX° siècle, mais là encore, difficile de savoir qui en est l’auteur :

-est ce une invention parisienne, créée par un pâtissier du quartier de Saint Germain des prés?

-une invention du lyonnais Felix Bonnat, qui créa la première recette de bûche à la ganache de chocolat ?

– ou enfin une invention monégasque, du pâtissier du roi Pierre Lacam, qui proposa dans ses mémoires la première bûche fourrée de glace et recouverte de chocolat ?

Où en trouver une bonne? Cette fois-ci, je vous parle en direct de mon dîner de noël; j’ai goûté la bûche révélation de la maison Lenôtre. C’est un gâteau classique mais délicieux avec sa mousse au chocolat, sa crème pralinée et sa touche de café.Bref, c’est le dessert anti faux-pas qui plaît à tout le monde! Mention spéciale pour son bel enrobage effet boisé et ses décos ultra gourmandes parsemées d’éclats de noisettes. Vous en reprendrez bien une petite part ?

Les marrons glacés.

Mais qu’est ce que c’est? Aujourd’hui je suis allée chercher mes premiers marrons glacés. En fait, un marron glacé, c’est un marron ou une châtaigne que l’on confit dans du sirop de sucre et qu’on glace au sucre glace.

Bref c’est très sucré, bien collant, et surtout très fondant : Parfait pour un noël tout en calories en gourmandise.

Pour la petite histoire : le marron n’a pas une mais plusieurs origines ; difficile de savoir en effet s’il nous vient de France ou d’Italie. Selon la version française, le marron serait une invention datant de l’époque de Louis XIV. Le Sieur de Varennes, célèbre cuisinier de la cour du roi, aurait fait cuire la première châtaigne dans du sucre.

Pour les italiens, les marrons glacés sont une spécialité de la ville piémontaise de Coni, riche en noisetiers et marronniers.

En tout cas, une chose est sûre, la première fabrique de marrons glacés est française. Elle fut créée par Clément Faugier en 1882 en Ardèche. On lui doit, en autres, les fameuses brisures de marrons!

Où en trouver? Si je ne me suis pas lancée dans la confection bien complexe des marrons, je me suis volontiers laissée tenter.

J’ai entendu dire que les meilleurs marrons glacés de paris viennent de chez la chocolaterie Jacques Genin, dans le 3ème. Les marrons proviennent de Turin et sont réputés pour être naturellement plus parfumés. Et vous, quelle est votre adresse préférée ?

Bonne dégustation, et à demain !

Les Mendiants

Mais qu’est ce que c’est? Aujourd’hui, je vous parle des mendiants, ces petites bouchées addictives à base de fruits secs.Les mendiants sont tout simplement 4 types de fruits secs : des figues, des raisins, des noisettes et des amandes.

Pour la petite histoire: Ils font partis des fameux 13 desserts provençaux, qu’on servait tel quel au retour de la messe le soir de noël.

On les appelle des « mendiants » car leurs couleurs rappellent les robes portées par l’ordre des mendiants, ordre religieux ayant fait vœux de pauvreté.

Si on en mange depuis le XVII° en période de fêtes à Marseille, leur forme a un peu évolué.

Aujourd’hui, on les retrouve dans différents desserts comme dans des bûches ou des galettes de chocolat.

Comment en faire ? Rien de plus simple à faire que des mendiants au chocolat. Il suffit de:

1. faire fondre du chocolat au bain marie.

2. étaler l’équivalent d’une cuillère à soupe en formant des petits ronds épais sur du papier sulfurisé.

3. Quand le chocolat est encore tiède, on dispose les fruits secs et on laisse sécher ; hop le tour est joué !

A vous aussi, les variations gourmandes autour de cette spécialité : le chocolat blanc, noir ou au lait fonctionne très bien avec les fruits secs.

Autre idée : l’association : pignons de pain + galette de chocolat + raisins secs, croyez moi, c’est pas mal non plus !

A demain!

Les Zimtsterne alias étoiles à la cannelle

étoiles à la cannelle

Mais qu’est ce que c’est? Dans la longue série des spécialités, je voudrais les sablés de noël. Ces petits biscuits alsaciens aussi appelés ‘bredele’ sont souvent l’occasion de cuisiner en famille durant les fêtes. Il existe différentes sortes de bredele. On en trouve aux noix, à l’anis, à la vanille, fourrés à la confiture… et j’en passe.

La Zimtsterne reste la star (comme sa forme) avec sa recette reste très simple à réaliser, essentiellement à base de poudre d’amandes, de sucre glace et de cannelle.

Bref, avec ce grand classique de noël, vous êtes sûrs de faire un carton auprès des moins de 10 ans.

Pour la petite histoire: Les sablés de noël ont plus ou moins toujours existé…Les premiers sablés seraient apparus en Alsace durant XIV° siècle. Ils se sont ensuite largement répandus avec l’apparition des premiers emporte-pièces au XIX° qui leurs donnent leurs formes originales.

Comment en faire? Généralement, toutes les familles ont et gardent jalousement leur propre recette de sablés de noël…

Si comme moi vous vous sentez un peu sans famille de ce point de vue là, voilà une chouette recette pour vous régaler vous aussi (avec un verre de vin chaud si vous avez plus de 10 ans)

A demain!

Le Lebkuchen ou gâteau au pain d’épices

lebkuchen

Mais qu’est ce que c’est? Le Lebkuchen est un petit gâteau rond et plat qui renferme un cœur en pain d’épices. Il est le plus souvent recouvert d’un glaçage ou d’un enrobage au chocolat sur le dessous. Bien sûr les recettes varient : la base peut être mélangée avec des fruits confits, des noix, des amandes ou des noisettes. Bref, le Lebkuchen, y en a un peu pour tous les goûts.

Pour la petite histoire: Le Lebkuchen est une spécialité qui vient tout droit de Nuremberg, en Bavière. Les premiers Lebkuchen auraient été faits par des moines au XIII° siècle. D’ailleurs certains (comme sur ma photo) comportent une hostie à la base. Cette petite astuce culinaire aurait été inventée afin d’éviter que la pâte très liquide n’adhère à la plaque du four. En plus, elle permet aux gâteaux de garder leur fraîcheur plus longtemps.

Comment en faire? Pour faire de bons Lebkuchen, il faut une bonne recette ; je ne peux que vous conseiller celle de la Queen de la pâtisserie (entre autres), celle qui m’ouvrira toujours l’appétit après trois parts de bûche: Loukoum du blog beau à la louche!

 

Dans cette recette, ‘Loukoum’ (l’auteur du blog hein) propose une recette revisitée avec un pain d’épices bien tendre, une base fine de chocolat noir ET un glaçage sur le haut. Bah oui, pourquoi choisir ? J’ai testé cette recette ultra gourmande le week-end dernier et j’ai adoré !

Bonne dégustation et à demain!

Le Früchtebrot ou cake aux fruits secs


Mais qu’est ce que c’est
?
Le Früchtebrot alias cake aux fruits secs, est composé bien sûr de fruits secs (raisins et figues) mais pas que: il y a aussi des amandes, des noisettes et des épices (cannelle).

C’est un gâteau fort riche mais fort sain: entre ses fruits secs et ses fruits à coque, il est bourré de vitamines et de fibres. Une petite tranche suffit donc pour être calé tout l’aprem;

Enfin, il ne contient pas de beurre… bref, s’il faut craquer sur un dessert avant noël, c’est celui là.

Pour la petite histoire: Le Früchtebrot est une spécialité de l’Avent qui vient du sud de l’Allemagne et d’Autriche. Autrefois, la tradition voulait que le père de famille en coupe quelques tranches à la veille de Noël pour en donner aux enfants, aux employés de maison et même aux animaux de l’étable pour porter chance (!) Enfin, il serait aussi connu pour favoriser la fécondité.

Où en trouver? Celui-ci vient de chez LebeGesund. J’ai découvert cette boutique dont tous les produits sont bios en faisant un marché de Noël à Berlin.

Leur cake aux fruits secs est assez original puisqu’il est réalisé sans lait, sans graisse, sans levure, sans œufs…. bref sans rien me direz-vous!

Apparemment le secret de cette recette réside dans sa forte concentration en pommes fraîches finement râpées (qu’on ne sent pas) qui rendent ce cake ultra tendre pour longtemps.

Tous leurs produits sont à tomber (faîtes- moi confiance, j’ai goûté presque tous les produits du stand) et en plus ils livrent partout en Europe grâce à leur boutique en ligne, donc si vous aussi vous voulez votre Früchtebrot, c’est par ici (version française) www.produits-de-la-vie.com